fbpx
plage coquillage

Quels sont les bons réflexes à avoir avant de lancer une procédure de divorce ?

La décision est prise. C’est fini avec Maurice ! (Prénom fictif, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite évidemment…).

Organiser le mariage a pu te demander de l’énergie et une sacrée logistique. Finaliser un divorce te demandera de la stratégie, une prise de recul, de la patience, de l’organisation et des mojitos entre copines (liste non exhaustive des qualités requises ou développées lors de cette expérience palpitante !)

J’ai envie d’attirer ton attention sur quelques erreurs à éviter au moment de lancer une procédure de divorce :

  • Vouloir bâcler la procédure et de ce fait, accepter très (trop) facilement les désirs de Maurice pour être gentille et ne pas mettre de l’huile sur le feu. Un divorce à l’amiable c’est ce qui est le mieux pour tout le monde (financièrement et énergétiquement) mais seulement si les accords sont justes pour tout le monde. Attention à ne pas tout accepter par envie de te débarrasser de cette procédure à tout prix ! Normalement, on ne divorce pas de nombreuses fois dans sa vie (sauf si on veut faire comme Liza Minelli qui s’est mariée 4 fois. Pourquoi pas ?). Cela serait dommage d’avoir des regrets parce qu’émotionnellement on n’arrive pas à gérer cette étape.

Les 2 clés : bien s’entourer, gérer ses émotions.

  • Faire confiance à Maurice. Certes, tu n’es pas obligée de douter de tout ce qu’il te dit et fait mais que ce soit dans le choix de l’avocat commun, dans la répartition des biens, dans la gestion des comptes, sois hyper attentive et demande des avis, prends des photos, cadre le tout le mieux possible. Aucun accord oral. On écrit chaque décision commune par rapport à la répartition des biens, le mode de garde choisi, les droits de visite, la domiciliation de chacun : les écrits restent, les paroles s’envolent. Les engagements de Maurice pourraient changer donc autant te protéger. Et comme tu ne sais pas de quoi Maurice est capable, je te conseille de ne jamais écrire sous le coup de la colère (certains Maurice te provoquent par écrit pour te faire sortir de tes gonds et s’indigner de ta réaction auprès d’un juge…).

Les 2 clés : Protection, méfiance.

  • Sous-estimer le temps et l’argent nécessaire pour finaliser cette procédure. S’il y a conflit surtout, le temps de la justice étant très lent, il est possible qu’une procédure dure des années. Pas juste une ou deux mais trois ou quatre… Bien entendu, cela se paie en frais d’avocats et en non tranquillité d’esprit.  À chaque nouvelle situation, il y aura un nouveau jugement. Il s’agit de savoir pour quoi on se bat : la raison doit être au-delà d’une question d’ego. Pour moi il s’agit presque de faire un business plan : connaître toutes ses ressources et savoir que le plan risque de ne pas être parfaitement respecté.

Les 2 clés : Prise de recul, stratégie.

  • Sur-estimer les récompenses du divorce : la prestation compensatoire, c’est comme les antibiotiques, ce n’est pas obligatoire… Non seulement elle ne sera pas forcément élevée, mais il est possible qu’elle soit nulle. Tu peux avoir suivi Maurice, lâché ton boulot et te retrouver sans prestation si Maurice organise son insolvabilité (j’ai beaucoup d’exemples dans ce sens. Même quand on se dit que c’est trop gros pour être vrai, le juge n’a pas notre grille de lecture…). En fonction de la capacité manipulatoire d’un Maurice qui se fera passer pour une victime et sera sans limites, il peut être intéressant de négocier dès le départ les récompenses.

Les 2 clés : Avocat en or, lâcher prise.

  • Cohabiter trop longtemps ensemble. Même s’il ne faut pas partir sur un coup de tête (surtout s’il y a des enfants), il vaut mieux trouver un accord assez rapidement et l’écrire ou informer un juge d’une situation intenable pour se préserver. Et si Maurice part sur un coup de tête, fais constater un abandon du domicile conjugal. Tu n’as peut-être pas envie d’envenimer la situation mais te protéger est important.

Les 2 clés : anticiper, survivre.

  • Prendre un avocat à bas coût pour faire des économies. Au contraire, choisir un avocat spécialisé est recommandé. S’assurer ensuite que cet avocat comprenne bien tous les ressorts de notre situation et que la communication est fluide. Il sera notre interlocuteur pendant de longs mois alors autant s’assurer d’une bonne écoute et compréhension entre nous. Notre travail consistera ensuite à écouter ses recommandations et savoir lâcher prise.

Les 2 clés : recommandations, comparaisons.

  • Etre imprécise dans ce que tu souhaites.  Ne compte pas trop sur la logique et la coopération de Maurice. Plus tu seras claire, moins il y aura de discussion interminable et énergivore possible avec Maurice. Non, les enfants ne reviennent pas en fin d’après-midi mais à 18h00. En sachant exactement où tu veux aller, tu sauras programmer au mieux ton itinéraire. De même, anticipe les plannings de garde pour ne pas les faire au dernier moment.

Les 2 clés : précision, organisation.

  • Ne pas t’occuper de tes finances. C’est le moment de faire un inventaire du patrimoine commun, d’avoir tous les relevés de compte. Il est également important de prendre rendez-vous avec son banquier pour clôturer le compte joint (en veillant à ce qu’il n’y ait pas d’opérations en cours) et d’annuler les procurations de chacun sur les comptes de l’autre. Il faudra également changer le bénéficiaire de l’assurance vie. Et puis, si tu n’as pas eu l’habitude de bien gérer ton argent, eh bien c’est le moment de t’y mettre ! Travaille sur tes croyances limitantes par rapport à l’argent, prends soin de ton argent et fais le fructifier pour toi et tes enfants. Et si ta nouvelle situation te met en difficulté, renseigne-toi auprès de la CAF pour connaître les aides auxquelles tu peux prétendre. Pendant tout le temps de la procédure, pense à garder tous les justificatifs de dépenses diverses et variées et à avoir la copie de tous les documents et relevés de compte. Concernant un bien immobilier, il vaut mieux le vendre avant de lancer la procédure de divorce pour économiser des frais de notaire.

Les 2 clés : sécuriser, planifier.

  • Mêler les enfants. Protège les enfants le plus possible. Ce moment peut être pénible pour eux. Ils risquent d’être tiraillés entre plusieurs loyautés. Ils sont la priorité. Fais en sorte que cette étape (si elle se transforme en bataille) ne les affecte pas. Agir avec maturité pour montrer l’exemple, se responsabiliser et veiller à avoir un foyer serein et aimant est pour moi tout ce qui compte. Ce n’est pas la peine de leur parler de tous les coups de Maurice ou de leur faire sentir la pression ou l’enjeu du jugement. Ils grandissent déjà très vite. Laissons les profiter de leur enfance. Une médiation familiale peut permettre d’apaiser des tensions et de leur donner la parole. Concernant les enfants, la garde alternée n’est pas forcément le type de garde à privilégier. Je t’invite à réfléchir à ce qui est le mieux pour eux !

Les 2 clés : dialogue, ressenti.

L’idée de ces points n’est pas de te faire devenir parano mais de t’aider à t’organiser au mieux. J’aime bien l’idée de trouver un juste milieu entre la méfiance totale et la confiance totale. Mais chaque situation est différente.

Le cocktail idéal pour moi est de suivre mon instinct en me renseignant le plus possible et en me protégeant. J’y ajoute des exercices de respiration et de bons amis et je déguste mon cocktail ainsi, en mode zen.

Penses-tu à un autre ingrédient ? Je t’invite à donner ton point de vue sur le groupe des Copines de Léa.

N’hésite pas à me suivre sur Instagram ou Facebook pour que l’on reste en contact !

Plus d’articles qui pourraient t’intéresser :

Comment se séparer d’un manipulateur ?

L’argent dans la séparation

Les enfants et la séparation de leurs parents

Pour aller plus loin :

Un livre pour faire le point et ne rien oublier : « Divorce, préservez vos intérêts 2019 »

Et si tu as un Maurice un peu compliqué, voici un livre qui peut t’aider : « Divorcer d’un manipulateur : Un emploi à plein temps » de Christel Petitcollin.

N’HÉSITE PAS À PARTAGER CET ARTICLE OU A M’ECRIRE  POUR ECHANGER SUR CE SUJET:

contact@lea-se-separe.fr

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je te souhaite la bienvenue sur mon blog ! Je suis  Talina, passionnée par les voyages, la mer, le développement personnel et en quête d’authenticité, de plaisir et de liberté ! Ce blog traite de la rupture et de la reconstruction amoureuses et vise à te donner de l’information et des pistes de réflexion. 

N’hésite pas à me faire part de tes préoccupations. Au plaisir d’échanger avec toi !

En savoir plus sur moi

Rejoins une communauté de surfeuses bienveillantes rassemblées pour s’entraider et avoir des clés pour vivre au mieux leur séparation !