fbpx
photo article Adeline

Osons !

Je te partage un texte d’Adeline. Elle est maman et parle de ce manque de confiance en soi que l’on a lorsqu’on nous a collé l’étiquette de timide et que l’on n’ose pas prendre notre place. Il en est parfois de même dans son couplé, ainsi qu’au travail ou à l’école.

Un midi, j’ai récupéré mes enfants à l’école pour passer un super moment avec eux, le temps de la pause déjeuner.

Il faisait beau et même un peu chaud pour un mois d’automne déjà bien entamé.

Tout allait super bien.

Mais ma joie a été de courte durée.

Ma fille s’est mise à pleurer dans sa chambre, elle était à bout de nerfs. La maîtresse avait changé les enfants de place dans la classe, comme elle le fait souvent et ma grande s’est retrouvée à côté d’une fille qu’elle n’aimait pas du tout. Elle en avait même un peu peur de cette fille.

Je lui dis simplement qu’elle n’a qu’à en parler à sa maîtresse et qu’elle sera sûrement compréhensive.

Et là, ma fille me dit que non, la maîtresse ne veut pas. En réalité, en creusant un peu, je découvre qu’elle ne lui a jamais posé la question, car elle ne peut pas. Elle me dit qu’elle est TIMIDE. Bim !

L’étiquette de la timide

Je peux te dire que ça bouillait en moi. J’ai mis 41 ans avant d’oser vraiment vivre la vie dont j’avais envie. Depuis toujours, on m’avait collé l’étiquette de « timide ». Pourtant je me suis battue. Je n’étais pas timide, juste « réservée ». Pas extravertie, quoi. Alors je ne sais pas si ça a joué sur mon parcours, mais c’est vrai que même si je ne me laissais pas faire, j’avais beaucoup de mal à aller au devant des autres.

Il paraît que c’est à force de dire que tu es timide que tu le deviens réellement. Alors, je me suis dit que je ne collerais pas cette étiquette à mes enfants. D’où vient-elle dans son cas ? L’école ? Peut-être, mais là n’est pas la question. Il faut absolument que je la sorte de ce cercle infernal. Elle n’osera jamais aller au fond des choses, faire ce dont elle a envie, si elle se dit elle-même timide maintenant.

Quand tu n’oses pas, il te reste les miettes

Lors de mon parcours professionnel en entreprise, j’étais la fille gentille qui ne demandait rien. Mais le jour où j’ai osé enfin demander timidement une augmentation, on me l’a refusée pour d’obscures raisons. Et puis, j’ai observé. D’autres avaient beaucoup moins de scrupules et n’hésitaient pas à hausser la voix pour avoir leur part du gâteau. J’avais toujours été trop gentille, et je suis constamment passée après les autres, quand le gâteau était fini, qu’il ne restait plus que les miettes.

Ma démotivation pour mon ancien boulot vient en partie de là. Tu te réveilles un matin et tu t’aperçois que quoi que tu fasses, on te donnera toujours la même somme à la fin du mois. Tu as de moins en moins envie de réaliser de grandes choses pour cette entreprise. Et puis tu finis par t’enfermer toi-même dans ton poste.

C’est en grande partie pour cela qu’aujourd’hui j’ai décidé de travailler pour moi.

Ose, au pire, il arrive quoi ?

Je lui ai dit que si elle n’osait pas parler à sa maîtresse, elle ne saurait jamais ce qu’elle lui aurait répondu. Au pire, elle lui répond que non, elle ne changera pas de place et puis voilà !

Le plus dur c’était de commencer la conversation, d’oser se lancer.

Je lui ai raconté vite fait mon expérience un peu plus tard, quand elle s’est calmée.

Et je lui ai raconté tout ça, parce que toute sa vie, elle devra se battre contre d’autres pour trouver sa place. Alors autant qu’elle commence aujourd’hui.

Pour ma fille, ça ne se fera pas en un jour, mais je préfère qu’elle soit armée pour oser dès son plus jeune âge et ne pas attendre qu’elle ait 40 ans…

Alors ose, osons !

Si tu souhaites toi aussi partager ton expérience sur une problématique qui a un lien avec mon blog (confiance en soi, relations toxiques, retrouver de l’énergie en tant que maman…), je t’invite à me contacter 😊 !

Plus d’articles qui pourraient t’intéresser :

N’HÉSITE PAS À PARTAGER CET ARTICLE OU A M’ECRIRE  POUR ECHANGER SUR CE SUJET:

contact@lea-se-separe.fr

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je te souhaite la bienvenue sur mon blog ! Je suis  Talina, hypersensible passionnée par les voyages, la mer, le développement personnel et en quête d’authenticité, de plaisir et de sérénité ! Je m’intéresse à tous les enjeux de la relation à l’autre et notamment la relation amoureuse mais aussi et surtout la relation avec soi. Comment gérer mes émotions d’hypersensible et devenir ma meilleure amie ?

 

En savoir plus sur moi

Rejoins une communauté de mamans solos positives rassemblées pour s’entraider et avoir des clés pour vivre au mieux leur séparation