fbpx
underwater-802092_1920

J’ai peur du vide !

Vivre une rupture amoureuse signifie se retrouver seule, affronter le regard des autres, cocher une nouvelle case « divorcée » ou « séparée » qui fait moins jolie que la case « mariée » sur un formulaire. C’est aussi devoir expliquer sa situation à des inconnus, remplir parfois deux rôles en un auprès de ses enfants, ne pas savoir vers qui se tourner en cas de besoin. Mais c’est encore perdre ses repères, avoir peur de déranger en demandant de l’aide, remettre en question sa vie, ses choix. Être seule remue forcément et nous pouvons avoir l’impression d’être en haut de la falaise avec un grand vide à nos pieds.

 

Face à ce nouveau contexte, parfois vécu comme un chaos, nous avons tendance à vouloir remplir ce vide. Nos amis vont nous aider à sortir, à nous amuser, à aller faire du shopping, ou à rencontrer de nouvelles personnes. Nous pouvons ainsi avoir l’illusion de réussir à remplir ce verre vide et à exister autrement. Sauf que… cela ne peut pas durer. Se changer les idées par l’amusement c’est ok un moment, mais ce n’est pas construire de façon pérenne sa nouvelle vie (sauf si tu envisages une reconversion dans le milieu de la nuit ou en tant qu’influenceuse mode…). Remplir frénétiquement un agenda nous permet d’être avec les autres et d’éviter de nous retrouver seule avec nous-même à trop réfléchir.

Le problème est que lorsqu’on se retrouve seule, le vide survient et il fait peur. Tu as peut-être eu l’habitude de ne plus trop te poser de questions et de te conformer aux choix des autres. C’était mon cas. Pour avancer je me suis cachée derrière les choix de ma mère, puis les choix de mon mari, puis les choix d’un patron. Mais mes choix à moi, on en parle ? À quel moment je les prends ? Qu’est-ce que j’ai à gagner à porter les vêtements choisis par les autres ? En agissant ainsi, j’ai remarqué que j’avais nié ma responsabilité. En effet, quand on se cache derrière les choix des autres, on peut rejeter la faute sur eux si les vêtements sont trop grands ou trop serrés. L’idéal serait de porter des vêtements sur mesure, choisis dans des tons qui nous plaisent et qui nous vont bien au teint. Mais c’est une démarche qui n’est pas si naturelle quand on a toujours fait du shopping de mauvaise qualité de façon inconsciente. Ce n’est pas toujours facile d’élever ses standards et de prendre ses responsabilités.  

 

Alors oui, avec le vide, il y a des sensations et des émotions qui ne sont pas toujours agréables. Cela donne le vertige ! Accroche-toi et laisse-toi traverser par cette intensité. Pourquoi ? Car le vide permettra à tes véritables envies de ressurgir. En effet, pour avoir faim et avoir des envies de nourriture précise, il faut arrêter de manger et prendre le temps de digérer. Cette sensation de faim peut ne pas être agréable. Mais le plat que je choisis en écoutant mes envies et en cuisinant en toute conscience aura un meilleur goût que le premier plat surgelé que je me réchauffe au micro-ondes sans réfléchir. Les deux plats nourrissent mais ce n’est pas pareil. Tu as le choix  entre assaisonner ta vie à ton goût ou manger des choses dégueulasses.

 

Le vide fait remonter également des questions. Je peux notamment avoir des moments de doutes sur le fait de retrouver quelqu’un, ou sur la meilleure façon d’élever mes enfants. Je peux aussi avoir des questionnements sur mon environnement, sur mes relations, voire même sur mon job… Ma petite voix viendra exprimer de la tristesse, de la colère en plus de mes envies et de mes espoirs. La confusion sera peut-être au rendez-vous. 

 

Comment remettre les idées au clair ? En choisissant ce qui me fait du bien et me donne de l’énergie. Par exemple, le fait de marcher dans un parc ou dans un musée, me permet de me vider la tête. Aller nager ou voir un coucher de soleil me donne aussi de l’énergie. Il me faut parfois traverser de longs moments de flou avant que des idées claires surviennent. Mais si je m’acharne à réfléchir ou à écouter l’avis de tout le monde sur ma situation alors qu’il y a de la confusion en moi, je n’arriverai pas à faire émerger ma vérité et mes envies profondes.

 

Pourquoi le vide peut faire peur ? Parce que ce que je veux vraiment, ce que je suis vraiment, va apparaître dans ce vide choisi. Mais après j’aurai le choix :

 

-Assumer ce que je veux et qui je suis. Vivre ma vie et prendre mes responsabilités par rapport à mon choix pour me rapprocher de la meilleure version de moi-même.

ou

 

-Continuer à vivre ce que les autres aimeraient que je vive, au risque de rester juste la pâle copie de moi-même.

 

Et toi, que choisis-tu ? Qu’est-ce qui te donne de l’énergie ? Qu’est-ce qui t’en enlève ?

N’hésite pas à me suivre sur Instagram ou Facebook pour que l’on reste en contact !

Tu es également la bienvenue sur le groupe des Copines de Léa

 

Plus d’articles qui pourraient t’intéresser :

 

Faire des choix

 

Pourquoi travailler sur soi ?

 

Je ne veux pas finir seule

 

 

 

 

 

 

 

N’HÉSITE PAS À PARTAGER CET ARTICLE OU A M’ECRIRE  POUR ECHANGER SUR CE SUJET:

contact@lea-se-separe.fr

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je te souhaite la bienvenue sur mon blog ! Je suis  Talina, hypersensible passionnée par les voyages, la mer, le développement personnel et en quête d’authenticité, de plaisir et de sérénité ! Je m’intéresse à tous les enjeux de la relation à l’autre et notamment la relation amoureuse mais aussi et surtout la relation avec soi. Comment gérer mes émotions d’hypersensible et devenir ma meilleure amie ?

 

En savoir plus sur moi

Rejoins une communauté de mamans solos positives rassemblées pour s’entraider et avoir des clés pour vivre au mieux leur séparation