fbpx
requins
requins

Infidélité : mon expérience et ressenti

L’infidélité est un tabou en famille ou dans les cercles amicaux. On te prend en pitié si on apprend que ton cher Robert t’a été infidèle. Pourtant il avait l’image d’un gendre idéal ! Il y a 3 réactions en général : soit tu sens que tu dois des explications « mais ça n’allait pas entre vous ? », soit tu sens que ce qu’il t’a fait est pardonnable puisque c’est dans sa nature de séducteur : « Quel Don Juan ! C’est vrai qu’il ne pouvait pas s’empêcher de parler à toutes les femmes dans les soirées ! ». Dernière option : on te demande d’être en colère ad vitam æternam, en soulignant l’humiliation que tu as vécue !

Face à l’infidélité, ce que l’on ressent est vraiment intime et vient chercher des blessures d’abandon et de rejet qui provoquent un tsunami émotionnel. Quand cela m’est tombé dessus, j’ai connu une douleur intense et désagréable de trahison, de dégoût, d’humiliation… Puis, quelques temps plus tard, j’ai pensé à Jennifer Aniston et me suis comparée à elle. Ego a aimé.😉 Même si je n’étais pas avec Brad Pitt, je me suis dit que si elle avait subi l’infidélité de son mari, cela ne remettait pas en question qui j’étais profondément. Il m’a fallu beaucoup de temps pour comprendre réellement ce que j’avais vécu. Je te fais part de mon impression tirée d’observations, de travail sur moi, de lectures, mais qui ne sont que ma vérité du moment sur l’infidélité (et en aucun cas un jugement).

Pourquoi les hommes trompent-ils leurs femmes ?

J’ai l’impression que lorsque les femmes trompent leurs conjoints, c’est qu’elles tombent amoureuses d’une autre personne, qu’elles ont envie d’un bol d’air dans leur relation et de se sentir vivantes à nouveau. Chez l’homme (oui, je généralise), j’y vois d’autres choses comme :

Le besoin de se rassurer et de se sentir libre.

Robert a besoin de se rassurer (« ouf ! je peux encore plaire ! »), de se sentir viril. Il a besoin d’expérimenter. Robert peut prendre goût ensuite à ce jeu. Puis, il lui faut de l’ingéniosité pour contourner le risque de se faire prendre. Enfin, il voudra parfois expérimenter de plus en plus de choses (comme il goûterait à toutes les drogues possibles). Au lieu de se poser des vraies questions et de travailler sur lui, il préfère trouver des façons de se rassurer par l’extérieur et goûter à l’infidélité est une option. Et puis l’infidélité peut devenir une norme pour Robert, « oh ! c’est bon ! tout le monde trompe sa femme ! » et même un objet de fierté auprès de ses amis. Il a l’impression que c’est devenu une activité sportive normale comme celle d’aller faire du tennis une fois par semaine et il se sent (faussement) libre et heureux dans cette vie là.

Immaturité

« Je ne peux pas m’en empêcher ». T’es un animal avec uniquement un cerveau reptilien ou quel est le concept ? Dans son livre, Les hommes, l’amour, la fidélité, Maryse Vaillant explique que « La monogamie n’est pas naturelle mais culturelle. C’est une construction symbolique comme la famille et les structures de la parenté ». De ce fait, la fidélité est, selon elle, ressentie comme une contrainte pour les hommes. Ce qui rend les hommes fidèles malheureux au bout d’un moment. « À moins que l’homme érige la fidélité en idéal et art de vivre ». Cette perception toucherait cependant presque toujours des hommes mûrs. Faut-il, dès lors, revoir son  critère d’âge sur Tinder pour avoir un homme fidèle😉 ? Ne pas ressentir le besoin de tromper sa femme demanderait donc une certaine maturité.

Envie de sécurité

Pour Robert, avoir un foyer lui donne confiance et tromper sa femme lui donne un sentiment de puissance et de liberté : « Je suis trop fort, je gère mon boulot, ma femme, les enfants et ma maîtresse ! » Wouaouh ! Quel homme ! « Pas question que je m’attache à une seule femme ! » Robert aime ajouter un peu de piment dans sa vie, mais il n’a pas envie de remettre en question sa vie de famille. Tout est commode. Seule la peur de tout perdre le fera peut-être revenir en arrière. Et si c’est la peur qui le gouverne plus que l’envie de choisir sa vie de famille, il risque d’être frustré rapidement. Beaucoup d’hommes qui quittent leurs femmes, attendent de s’assurer que la nouvelle prendra le relais immédiatement. Robert n’a pas envie de se retrouver seul.

Pourquoi est-ce si mal vécu ?

Le mensonge fait mal 

Tu as peut-être déjà senti que quelque chose clochait, que ton conjoint devenait soudainement distant. Tu perçois quelque chose, mais c’est de l’ordre de l’intuition. Tu n’as pas de preuve. Tu l’interroges et tu te vois rétorquer « arrête de te faire des films », même lorsqu’il rentre à 4h du matin (j’ai vécu le « j’étais sûr que tu allais en faire toute une histoire, c’est vraiment pénible », alors que mon Robert avait passé la soirée en bonne compagnie). Ce sentiment de trahison est horrible. Tu as l’impression d’être prise pour une idiote (pour rester polie). Et c’est souvent cela que tu retiens et qui a du mal à s’effacer.  Pourquoi est-ce si douloureux ? Parce que c’est infantilisant : tu as 6 ans, tu as de forts doutes par rapport au Père Noël, mais « bien sûr ma chérie que le père Noël existe ». Et toi tu as une confiance absolue envers tes parents donc tu les crois. Robert s’est cru pour mes parents ou quoi ? Être considérée comme la petite fille de 6 ans que l’on doit protéger du monde des adultes, c’est insupportable.

La non responsabilisation 

Au contraire, Robert se comporte aussi comme un petit garçon qui ne veut pas se faire prendre et qui n’avouera pas tant qu’on ne lui mettra pas sa bêtise sous le nez. « Non, mais je t’explique, c’est quelqu’un qui m’a donné ce préservatif et je n’allais pas le jeter quand même ! Donc voilà pourquoi il est dans mon portefeuille ». Mouais Robert, fais des efforts. Le pire est que tu as gobé ce genre d’histoires, toutes plus grosses les unes que les autres, parce que tu n’étais pas prête à voir la vérité et à tout remettre en question.

Et le César du meilleur acteur dans un film dramatique est attribué à Robert ! 👏🏻👏🏻👏🏻👏🏻

Une remise en question injuste 

C’est insupportable également parce que tu as fait confiance et que tu finis par remettre en question ton intuition 👀. Ton corps te montre des signaux, t’alerte et toi tu préfères ne pas le croire au final. Tu finis par te mettre aux petits soins de ton pauvre chéri qui travaille trop, ce qui doit expliquer sa distance et sa mauvaise humeur. Toute cette énergie gaspillée pour rien est rageante ! Et au final quand tu as des preuves concrètes, tu refais le film de ce qui s’est passé et tu t’en veux d’avoir été aussi naïve. Et si Robert en profite pour retourner le problème contre toi, cela sera encore plus pénible « mais oui ! Souviens-toi il y a 8 ans, tu m’avais dit que tu comprenais l’infidélité. J’ai cru que c’était ok pour toi. Tu n’avais qu’à être plus claire sur le sujet ». Robert peut aussi t’attaquer sur ton peu d’ouverture d’esprit, alors qu’en vous mariant, les conditions de fidélité étaient assez explicites à la mairie ou à l’église…

Comment réagir ?

Dialogue possible ?

Une nouvelle dynamique est-elle possible ? Si Robert ne parle pas du tout de ce qui lui arrive, cela va être difficile d’avancer. S’il en parle franchement, en disant quelles sont ses difficultés, en admettant ce qu’il t’a fait, en prenant la responsabilité de ses actes, c’est déjà ça. Un bilan de couple et de nouvelles bases à poser (à base de dialogue, de plaisir et de joie dans la relation) pourront peut-être être efficace. Une prise de recul est nécessaire de la part de chacun. Lâcher prise sur le fait de ne pas connaître toute la vérité ou tous les détails t’aidera aussi. Cette expérience peut être l’occasion de redéfinir ensemble ce que vous souhaitez dans votre couple.

Admettre ta limite et ton impuissance 

Maryse Vaillant dit quelque chose qui va te rassurer : « les femmes ne sont presque jamais les uniques responsables de l’infidélité de leur conjoint. » Même si tu satisfais toutes les envies sexuelles de Robert, cela ne suffira pas ! L’auto flagellation n’est donc pas utile. De plus, tu n’as pas de pouvoir pour empêcher Robert de te tromper et tu n’es pas responsable de son immaturité ou de son état émotionnel. S’il t’est fidèle par peur, tu n’auras pas un Robert très épanoui et toi tu te sentiras en danger en permanence (et c’est toi qui te mettras seule dans un état d’anxiété). Si après de plates excuses, Robert veut recommencer, tu ne pourras rien y faire (il y a bien l’option « l’attacher dans la cave », mais cela fera l’objet d’un autre article… ).

Travailler sur toi

Aller de l’avant est essentiel. Soit pour se réinventer dans cette relation, soit pour vivre de futures relations saines. Tu peux accueillir ta colère, ta déception, sans jugement. Cela peut prendre du temps. Puis tu connaîtras tes limites et pourras les exprimer. Réussir à parler de ce qui est acceptable pour toi, de tes envies, d’accueillir la parole et les fantasmes de l’autre, est un grand pas. Se choisir sans avoir peur de perdre l’autre, également. Bien sûr, lorsqu’il y a des enfants, il faut du temps pour analyser tous les tenants et aboutissants d’une séparation.

La question est : Est-ce que je peux me sentir heureuse et en confiance de nouveau ? Si j’arrive à travailler sur le pardon, pourquoi pas ? Si cela est trop douloureux et affecte trop gravement ma confiance en moi, alors pourquoi m’infliger cette souffrance ? Peut-être que Robert et toi avez juste une idée du couple différente et non conciliable ?

Albert Camus disait « La vie est la somme de vos choix. Alors, que faites-vous aujourd’hui ? »

Qu’est-ce que tu choisis de vivre ? Pour quelles raisons ?

J’avais envie d’écrire sur ce sujet pour te dire que cela peut nous arriver à toutes d’être dans cet aveuglement.  Et c’est ok. Ton ego a essayé de te protéger. Oui, c’est très douloureux, ta blessure de l’abandon peut être réactivée et ce chaos est normal. La personne qui doit être remise en cause en premier est la personne qui n’assume pas et ment : Robert. Pas toi. De ton côté, tu pourras travailler les blessures réactivées et prendre tes responsabilités.

Maryse Vaillant ajoute dans son livre : « Un homme trompe sa femme pour des raisons à lui (fragilité, insécurité, instabilité) et elle souffre pour des raisons à elle (idéalisation de l’amour, besoin de réparation, blessures infantiles). »

Si tu as choisi de te séparer suite à une infidélité et que tu souhaites en parler, n’hésite pas à m’écrire, je te répondrai avec plaisir !

Reçois les 5 erreurs à éviter lors d’une séparation en cliquant Ici

Je t’invite à me suivre sur  Instagram  (@lea_se_separe) ou sur Facebook pour que l’on reste en contact !

Plus d’articles qui pourraient t’intéresser :

Les bons réflexes avant de lancer une procédure de divorce

Pourquoi travailler sur soi ?

Veux-tu te sentir comme un poisson à la mer ou dans un bocal ?

N’HÉSITE PAS À PARTAGER CET ARTICLE OU A M’ECRIRE  POUR ECHANGER SUR CE SUJET:

contact@lea-se-separe.fr

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je te souhaite la bienvenue sur mon blog ! Je suis  Talina, hypersensible passionnée par les voyages, la mer, le développement personnel et en quête d’authenticité, de plaisir et de sérénité ! Je m’intéresse à tous les enjeux de la relation à l’autre et notamment la relation amoureuse mais aussi et surtout la relation avec soi. Comment gérer mes émotions d’hypersensible et devenir ma meilleure amie ?

 

En savoir plus sur moi

Rejoins une communauté de mamans solos positives rassemblées pour s’entraider et avoir des clés pour vivre au mieux leur séparation