fbpx
jetée

Comment se remettre d’une rupture ?

Tu connais cette comptine ? Rosalie, pour se remettre de son mal d’amour se fait prescrire de la salade 3 fois par jour. Tant mieux pour elle si cela marche ! Moi  je trouve le pot de glace double chocolat plus adapté, mais à chacune son remède ! Rosalie casse aussi son parapluie sur son mari parce que pour lui c’était une blague quand il lui disait qu’il l’aimait. Ça me parle plus bizarrement… 😉

Une séparation est presque toujours douloureuse. Surtout lorsque la décision de rompre n’est pas de notre fait, ou que c’est vécu comme une surprise totale. Elle peut susciter perte de contrôle, injustice, aigreur, tristesse, manque de confiance, repli sur soi… mais elle peut être également l’occasion d’une renaissance.

Pourquoi une rupture qui ne vient pas de nous est si difficile à accepter ?

Silvia Congost, dans son génialissime livre A solas (seulement en espagnol), parle de 5 étapes d’acceptation et dit que c’est bien plus difficile d’accepter une rupture qui ne vient pas de nous.

Voici les différents points que j’ai retenus, complétés de mes lectures ou observations :

  • Un manque de préparation. Il est difficile de réussir un examen sans révisions. Quand ton partenaire met fin à ta relation, il a, en général, mûri sa décision, il a arrêté d’avoir des sentiments pour toi, il a rencontré quelqu’un ou que sais-je… Il a donc une longueur d’avance sur toi. Les choses sont claires dans sa tête et il se prépare à te l’annoncer.  Ce n’est pas du tout ton cas quand tu ne l’as pas vu venir, ou que tu observes un changement soudain de comportement sans pouvoir l’expliquer.

Miracle On 34Th Street What GIF by filmeditor - Find & Share on GIPHY

  • Avant l’acceptation totale, on passe comme lors un deuil, par une phase de déni, une phase de colère et une phase de tristesse. Le processus peut être plus long que lorsque la décision vient de nous, que l’idée a fait son chemin, qu’on a pris le temps d’observer et de se projeter sans l’autre. Traverser ces phases peut prendre plusieurs mois.

  • Le fait de se faire larguer fait écho à des blessures d’enfance de rejet ou d’abandon, ce qui peut la rendre intolérable sur le coup. Tu peux avoir tendance à user d’autoflagellation, rendant le processus de récupération plus long, « c’est sûrement de ma faute », « Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ? ». Mes croyances ressurgissent : « Je n’ai pas été parfaite, c’est pour cela que ça m’arrive. J’aurais dû… j’aurais pu… personne ne voudra plus de moiiiii. » La croyance que l’on vaut moins seule qu’à deux, ou qu’on n’y arrivera pas seule, est également présente et peut se travailler.

Frustrated GIF - Find & Share on GIPHY
  • Tu peux te complaire dans cet état. C’est normal d’éprouver des choses désagréables pendant un moment, c’est normal que ça remue des blessures.  Mais tu peux aussi devenir addict à cet état. Après tout, les autres te plaignent, s’occupent de toi. Tu as une raison valable pour aller mal ou ne pas prendre ta vie en main. Attention à la victimisation !

  • Nous n’avons pas toutes les réponses et notre mental n’aime pas ça ! J’aimerais avoir des explications rationnelles. Mais quand je comprends que j’ai le choix entre utiliser mon énergie à m’occuper de moi ou à chercher des raisons, cela est plus facile de faire un choix. Rassurer son mental sur le fait que ça va aller si nous n’avons pas toutes les explications. Bien sûr, cela est désagréable et la personne qui nous quitte ne nous dit pas forcément la vérité pour ne pas nous blesser, ou réinvente sa vérité pour pouvoir se regarder en face. Eh bien, nous n’aurons peut-être jamais accès à la vérité et c’est comme ça ! Est-ce que ce qu’il a dit était la vérité ou pas ? Peu importe au final.

  • Quand on a été quittée pour quelqu’un : c’est difficile de ne pas se comparer, de ne pas imaginer l’autre heureux alors qu’on ne l’est pas. Notre auto-estime peut être mise à rude épreuve. Le fait de maintenir un contact ou d’être connectée sur les réseaux sociaux, n’aide pas à passer à autre chose facilement. Attention à la dévalorisation !

Comment faire pour accepter une rupture qui ne vient pas de nous ?

  1. En écoutant ta tristesse. S’il y a colère notamment, c’est qu’il y a une tristesse qui souhaite s’exprimer. En étant présente à soi, à cette tristesse, sans lutter, tu avanceras plus vite. Une façon de s’écouter est d’écrire une lettre (à envoyer ou pas) pour faire sortir ce qui est en toi.
Sad Cartoon GIF - Find & Share on GIPHY
  • En te laissant le temps nécessaire pour guérir, mais sans faire de cette douleur ta meilleure amie. On peut devenir accro à cette douleur, car elle nous rend vivante. Pour info le bonheur aussi te rend vivante ! 😉

  • En t’entourant de personnes positives et en choisissant à qui te confier. Tu peux éviter la bonne copine qui a encore plus de croyances ou de peurs que toi, par exemple « mais comment vas-tu faire ? », ou éviter les retours maladroits de ta mère. T’entourer de personnes qui peuvent te comprendre pour être passées par là et qui ne cultivent pas l’addiction à la tristesse, me parait être une bonne option (certains groupes Facebook sont très chouettes, je te donne des exemples plus bas !).

Happy Season 5 GIF by Friends - Find & Share on GIPHY
  • En te changeant les idées. Tu as enfin du temps pour revoir tes copines, aller danser, faire un stage de théâtre, te mettre au sport… Qu’est-ce qui te fait du bien ? Et si tu prenais cette occasion pour tester une nouvelle activité ou faire un stage de développement personnel ? C’est assez rare de pouvoir faire ce que l’on veut sans s’adapter aux envies ou contraintes de l’autre. En voyant ce moment comme une chance de réaliser de nouveaux objectifs, l’énergie reviendra. Attention cependant à ne pas tout bouleverser quand tu es encore sous le coup de l’émotion (comme partir à l’autre bout du monde ou lâcher son boulot sur un coup de tête) !

  • En coupant complètement, ou le plus vite possible, avec la personne qui t’a quittée (moins facile quand on a des enfants en commun je l’admets…). Couper les liens sur les réseaux sociaux, effacer des photos, des messages, ou se débarrasser des objets qui nous rappellent l’autre. Tu peux, dans un premier temps, éviter les situations ou lieux, qui te rappellent cette personne. Tu te construis ainsi un nouveau cadre de référence sans cette elle. Non, ce n’est pas une bonne idée de recontacter la personne après plusieurs semaines ou mois…

  • En relativisant et en ne le prenant pas personnellement. Certes, ce n’est pas agréable comme situation mais rester avec une personne qui ne nous aime plus, ce n’est pas génial non plus. Et si tu as des amis, la santé et un toit, c’est déjà pas mal par rapport à beaucoup de personnes. Tu peux aussi être reconnaissante envers la personne qui t’a larguée d’avoir eu le courage de ne pas rester avec toi pour de mauvaises raisons (je sais, ce n’est pas évident d’être dans cette reconnaissance au départ, c’est normal de commencer par l’insulter 😉). Dans sa BD sur les émotions, Émotions : enquête et mode d’emploi, Art Mella suggère de transformer une émotion négative en une émotion positive. Si je pense : « Il m’a quittée parce que je ne vaux rien ! », je me dis à la place : « C’est parce que j’ai beaucoup de valeur qu’il m’a quittée. » En s’entrainant un peu, on peut finir par y croire !

  • En te responsabilisant par rapport à ton bonheur : tu es la seule à pouvoir te rendre heureuse ! Bien sûr, être en couple est un joli bonus quand tout se passe bien, mais l’autre n’est qu’une cerise sur le gâteau. Comment peux-tu te rendre heureuse ? Où rechercher ces ressources ?

  • En comprenant pourquoi cela n’a pas marché, ou en lâchant prise sur les raisons. Notre mental veut toujours des raisons. C’est rassurant. Parfois, on n’en a pas. Eh bien, tant pis ! C’est frustrant, mais le fait de lâcher prise sur les raisons de la rupture, d’arrêter d’analyser des mots ou des gestes, de se refaire le film de l’histoire, cela libère ! L’autre t’a peut-être dit quelque chose qu’il pensait moins douloureux pour toi que la vérité. Cela n’a peut-être pas de sens car ce qu’il disait était faux. Du coup, s’attarder sur des mots n’est pas forcément une bonne idée.

  • En étant honnête sur ce qui n’allait pas et en prenant tes responsabilités. Tu t’es peut-être racontée des histoires ? non ? On idéalise parfois une situation un peu lointaine. Qu’est-ce que je ne voulais pas voir ? Quels sont les défauts de ton ancien partenaire ? Quelles étaient mes frustrations ? On a tendance à idéaliser ce que l’on a perdu, mais en essayant de revenir à des faits objectifs, tu devrais ressentir moins de nostalgie.

Le fait de subir une rupture nous rend malheureuse. Alors comment vas-tu reprendre le pouvoir ? Une rupture est une épreuve qui te permet de grandir, si tu saisis l’opportunité de te rapprocher de qui tu es vraiment et de tes vrais désirs. T’approprier les avantages du célibat et faire un travail sur toi te permettra de préparer au mieux ta prochaine histoire ! Le risque, en ne le faisant pas, est de devenir aigrie par rapport aux hommes, ou de traîner les mêmes schémas dysfonctionnels dans ta prochaine relation.

Pour aller plus loin :

Reçois les 5 erreurs à éviter lors d’une séparation en cliquant Ici

Voir le film The Holiday pour voir comment on peut rebondir en souriant

The Holiday

Essayer la technique des bonhommes allumettes pour couper les liens avec une personne ou une situation.

En rejoignant des groupes Facebook sympas et soutenants :

50 nuances de mamans solos officiel

Expats Nanas : séparées divorcées Expats Nanas : séparées divorcées

Copines de Léa 

N’hésite pas à me suivre sur Instagram ou Facebook pour que l’on reste en contact !

Plus d’articles qui pourraient t’intéresser :

J’ai peur du vide

Être seule et sereine

N’HÉSITE PAS À PARTAGER CET ARTICLE OU A M’ECRIRE  POUR ECHANGER SUR CE SUJET:

contact@lea-se-separe.fr

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je te souhaite la bienvenue sur mon blog ! Je suis  Talina, passionnée par les voyages, la mer, le développement personnel et en quête d’authenticité, de plaisir et de liberté ! Ce blog traite de la rupture et de la reconstruction amoureuses et vise à te donner de l’information et des pistes de réflexion. 

N’hésite pas à me faire part de tes préoccupations. Au plaisir d’échanger avec toi !

En savoir plus sur moi

Rejoins une communauté de surfeuses bienveillantes rassemblées pour s’entraider et avoir des clés pour vivre au mieux leur séparation !